Ateliers musique et danse

du gamelan de Bali

deux ateliers-découverte
accessible à tous, sans pré-requis

Atelier
musique
gamelan Gong Kebyar

pour jouer le gamelan balinais, ses sonorités chaudes et colorées allant des graves profonds aux aigus cristallins, prendre part au jeu et à la musique d’ensemble.

Le geste musical, simple, consiste à jouer l’instrument avec un petit marteau de bois et à le tenir entre ses doigts.

Transmise oralement et collectivement, la musique sonne dès la première heure de pratique.


Jérémie Abt

Percussionniste, Jérémie Abt explore la création musicale, le théâtre instrumental et les musiques traditionnelles. Son intérêt pour les musiques extra-européennes l'amène à découvrir le gamelan balinais avec Bintang Tiga à Marseille. Séjournant régulièrement à Bali, il étudie le gamelan Gong Kebyar auprès de Wayan Kumpul et Nyoman Kariasa et partage cette expérience en France au sein du Gamelan Puspa Sari qu’il a fondé à l'Ambassade d’Indonésie à Paris et au sein du Gamelan Bintang Tiga.

Atelier
danse balinaise

La danse à Bali revêt un éventail de formes adaptées aux événements de la vie sociale, rituelle et culturelle. Étroitement reliée avec la musique du gamelan, elle déploie une palette de gestes esthétiques et codifiés, selon les styles des villages, des temples et des palais.

Cet atelier invite à la découverte de la danse balinaise, de ses postures et gestes fondamentaux, de ses significations.

Les danses balinaises peuvent être classées selon l'espace – séculier, intermédiaire ou sacré – dans lequel elles s’inscrivent. On trouve, entre autres, des danses sacrées réservées à un cercle restreint de villageois, des danses communales collectives, des danses de palais raffinées…

Ces danses sont presque systématiquement accompagnées par un gamelan – ensemble de percussions composé de gongs, de vibraphones et de tambours ; le lien entre musique et danse est très étroit. Ainsi, dans la tradition balinaise, il est primordial pour un danseur de connaître la musique pour établir une meilleure interaction.

Après un court échauffement spécifique, les participants aborderont les bases des gestes esthétiques et codifiés, et apprendront ensuite une danse classique. En fin de journée, les séquences étudiées seront reprises avec les musiciens du gamelan.


Kadek Puspasari

Danseuse, basée à Paris, Kadek a été formée depuis l'enfance à la danse javanaise et balinaise. Elle est diplômée de l'Institut des Arts de Solo en Indonésie, ou elle obtient un master en danse (spécialisation chorégraphie) en 2003. Elle a étudié avec de grands maîtres de ces traditions mais aussi auprès de chorégraphes contemporains internationaux.

Ses chorégraphies ont été représentées dans divers festivals en Asie et en France. Étant une des rares danseuses balinaises résidant à Paris et la seule dépositaire de la danse classique javanaise, Kadek est régulièrement sollicitée  pour enseigner.